Bohème Rock

Aujourd’hui, je vous dévoile ma robe Aniline, un patron de Made In Me Couture réalisé selon les envies de Caroline (qui se cache derrière la boutique Aniline) et que j’ai pu tester en avant première. Il s’agit d’une robe longue pour l’hiver à laquelle j’ai décidé de donner un petit look bohème-rock. Quand Caroline m’a proposé de tester ce patron, j’ai tout de suite été séduite par cette forme très féminine et par cette longueur cheville. J’avais donc hâte de concrétiser ce projet et surtout d’essayer cette forme que je n’avais jamais testé.

***

Tout d’abord, concernant le patron : Il s’agit de la Robe Aniline de Made In Me Couture. Première fois que je réalisais un patron de cette marque et je suis charmée par la forme et la coupe de l’ouvrage.

Le patron propose un papier thermocollable (jusqu’à 7 fois) pour découper les pièces du patron. Personnellement, je n’ai pas pour habitude de couper les patrons :

* D’abord, parce que j’hésite souvent entre les tailles et que si je me trompe, peu de chances de se rattraper quand on a coupé notre précieux patron.

* Ensuite, parce que je couds parfois pour des proches et que tout le monde ne fait pas la même taille. Ce qui signifie que si on coupe un patron, il est impossible de réaliser une autre taille.

* Enfin, parce que je trouve ça plus propre et plus pratique de recopier un patron et d’épingler un papier patron plus fin sur son tissu.

Exceptionnellement, les pièces du patron étant tellement grandes, j’ai armé mes ciseaux et j’ai coupé mon patron (Folie) ! J’ai toutefois décidé d’épingler les pièces du patron à mon tissu et non de les thermocoller car je n’ai pas une table à repasser assez grande pour me permettre de le faire. Je pense que, dans ce cas, il faut placer son tissu sur son matelas et repasser directement dessus ou prédécouper les pièces avant de les thermocoller et les recouper plus précisémment. Je note donc pour les prochaines fois et, même si je ne l’ai pas utilisé, je pense que cette technique est intéressante car elle permet une coupe du tissu beaucoup plus fiable.

***

Concernant la forme à proprement parler, il s’agit d’une robe portefeuille longue très cintrée au niveau de la taille et attachée grâce à trois boutons sur le coté. Il est également possible de modifier l’attache en reprenant les codes classiques de la robe portefeuille nouée grâce à un lien (comme la version proposée par Virginie sur son blog « Joviana« ). La forme tombe vraiment très joliment, elle galbe parfaitement la silhouette (ce qui me change des formes que j’ai l’habitude de porter et ce qui est plutôt sympa). Je suis vraiment ravie par cette robe qui tombe bien et apporte un style bohème très actuel.

***

Concernant la réalisation, les nombreuses pinces demandent de la précision mais le reste de la forme est plutôt facile à réaliser. Le livret est bien schématisé et a été complété depuis la phase de test, vous devriez donc avoir un livret parfaitement complet !

Enfin, je vous conseille d’essayer votre robe avant de positionner vos boutons afin que ce positionnement s’adapte parfaitement à votre morphologie et à l’effet que vous souhaitez donner à votre robe.

Je vous résume mes impressions dans ce tableau :

patron-made-in-me-couture-robe-aniline

***

Ensuite, concernant le tissu, il s’agit d’un crêpe très fluide made in France proposé chez Aniline. Le tissu est fin, un brin élasthanne avec un tombé très fluide. Cet imprimé « Belle époque » est très sympa : les fleurs apportent une touche rétro et bohème à l’ouvrage et le fond noir permet de marier très facilement l’imprimé. Je trouve que ce tissu et cet imprimé conviennent parfaitement à cette robe (vous pouvez d’ailleurs retrouver le kit comprenant le patron et ce tissu sur le site d’Aniline).

Toutefois, je trouve que ce tissu fin correspond plus à la mi-saison qu’à l’hiver car il n’est pas assez chaud pour une robe (bon, d’accord, je suis une grande frileuse). Cette robe nécessitera donc un manteau long plus chaud en hiver ou le retour de températures plus clémentes. J’imagine aussi parfaitement ce tissu sous les traits d’une chemise ou d’une blouse d’hiver, réchauffée par un joli gilet.

Par ailleurs et effet très personnel, je préfère, pour des robes ayant tendance à s’ouvrir comme celle-ci, des tissus ayant un endroit et un envers semblables au niveau des tons. Ici, l’envers est blanc et je trouve que cela se voit un peu. C’est vraiment du perfectionnisme car l’intérieur se voit très peu mais je ferai attention pour ma prochaine réalisation.

***

Et vous, vous aimez les robes longues en hiver ? 

huguette-paillettes-couture-robe-aniline-1

huguette-paillettes-couture-robe-aniline-2

huguette-paillettes-couture-robe-aniline-3

huguette-paillettes-couture-robe-aniline-4

huguette-paillettes-couture-robe-aniline-5

huguette-paillettes-couture-robe-aniline-6

huguette-paillettes-couture-robe-aniline-7

huguette-paillettes-couture-robe-aniline-8

huguette-paillettes-couture-robe-aniline-9

huguette-paillettes-couture-robe-aniline-10

huguette-paillettes-couture-robe-aniline-11

huguette-paillettes-couture-robe-aniline-12

Patron – Robe Aniline de Made In Me Couture

Tissu – Aniline

Boutons – Toto

Perfecto – Sur Express

Bottines – Minelli 

Snood – Patron Maison et laine Himalaya chez Eurodif

Sac – Premier Flirt Mini de Lancel

Partager cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent
Inline Feedbacks
View all comments
ipsum felis commodo id eleifend pulvinar ante. leo. dolor