Huguette Paillettes - Couture bébé - Déguisement d’indien

Un indien dans ma vie : Son déguisement d’indien

Après une pause de quelques mois sur le blog, je reviens aujourd’hui avec un petit indien entré dans nos vies il y a un peu plus d’un an, un petit garçon prénommé Hugues. Un prénom qui était une évidence pour son père et moi et pourtant sans lien avec mon pseudo. Les présentations étant faites et en cette période de mardi gras, je reviens ici plus en détails sur le déguisement d’indien cousu pour notre fils.

Tout d’abord, le choix du déguisement d’indien

Il était évident que je souhaitais coudre le premier déguisement de notre fils. J’ai donc scruté le calendrier attentivement pour identifier la date de mardi gras, puis j’ai sollicité la crèche pour savoir si l’évènement y serait célébré. Bonne nouvelle, la crèche fêtera mardi gras et, de mon côté, je peux me lancer dans mon projet couture.

Quel déguisement pour un bébé ?

Je me suis interrogée sur le type de déguisement à réaliser. Hugues ayant à peine plus d’un an, il passe encore la majorité de ses journées au sol, à quatre pattes, assis, à bouger dans tous les sens. Il était donc nécessaire de trouver une idée qui lui permette de se mouvoir sans difficulté. Adieu donc les déguisements de cosmonaute, dinosaure ou super héros avec une cape.

Mon choix final se portait sur deux déguisements assez différents : un déguisement d’indien ou un déguisement de Mario. C’est en regardant ses petits chaussons en cuir du moment avec des franges, que je me suis souvenue de photos de moi enfant avec un déguisement d’indienne réalisé par ma maman. Tout était clair, Hugues serait un petit indien !

L’inspiration pour ce déguisement d’indien

Une fois l’idée trouvée, je suis allée regarder sur les moteurs de recherche et sur Pinterest des photos de déguisement d’indien ainsi que des photos d’indien d’Amérique en tenue traditionnelle. Après avoir passé en revue des dizaines de photos, j’avais en tête quelques idées :

  • D’abord, les pièces à réaliser pour ce déguisement d’indien seraient les suivantes : Un haut à manches longues à franges, un pantalon et une coiffe avec des plumes ;
  • Ensuite, les fournitures à se procurer pour un déguisement d’indien étaient assez simples : De la suédine, un galon ethnique et du croquet.

Les grandes lignes étaient donc là et mardi gras approchait. Sans idée plus précise de mon costume, je décide de me rendre en boutique et d’adapter mes idées aux fournitures que je trouverai.

Ensuite, les fournitures pour mon déguisement d’indien

Pour ce projet de déguisement d’indien, je suis donc partie des fournitures avant de me pencher sur les patrons. Le timing étant serré, impossible de faire une commande en ligne, la boutique physique était donc le seul choix possible. C’est dans une boutique Quartiers des Tissus sur Tours que je me suis rendue pour réaliser l’ensemble de mes achats pour la création de mon déguisement.

J’y ai trouvé tout ce que je souhaitais, à savoir :

  • Une suédine souple couleur camel : Au départ, je recherchais plutôt une suédine de couleur beige mais la seule couleur s’en rapprochant en boutique était ce camel et je n’avais pas le temps de courir tous les magasins de tissus de la ville pour trouver mon bonheur. Finalement, cette couleur était parfaite pour mon déguisement et je trouve qu’elle est même plus jolie que le beige que j’imaginais au début. J’ai utilisé 1 m pour réaliser mon projet de déguisement d’indien pour un bébé d’1 an qui porte habituellement du 18 ou 24 mois dans les marques de prêt à porter. Je n’ai malheureusement pas retrouvé la référence du tissu sur leur site en ligne. Il s’agit d’une suédine souple trouvée dans le rayon habillement à 13,90 € le mètre.
  • Un galon avec un imprimé géométrique légèrement ethnique : Il y avait peu de choix en magasin, le même imprimé existait en fond noir, beige ou crème. J’ai opté pour la version fond crème qui était plus jolie avec la couleur de la suédine. J’ai utilisé légèrement moins de 4 mètres de ruban pour réaliser l’ensemble du déguisement d’indien.
  • Du croquet bordeaux : J’ai également ajouté du croquet de couleur bordeaux qui se mariait élégamment avec l’ensemble. J’ai utilisé environ 1 m 50 pour ce déguisement bébé.

Enfin, j’ai trouvé quelques plumes Créalia chez Cultura : Des grandes plumes blanches (plumes Créalia d’environ 16 à 20 cm) ainsi qu’un lot de petites plumes colorées dans des tons chauds (jaune, orange, rouge et camel) (plumes Créalia d’environ 8 cm).

Enfin, les formes et patrons choisis pour ce déguisement d’indien

De retour avec mes fournitures, je devais rapidement identifier des patrons servant de base à mon déguisement ainsi que les détails que j’ajouterai. J’ai continué d’explorer les photos ressources pour ce projet. Puis, je me suis lancée dans la couture, la chanson « L’indien » de Juliette Armanet en fond sonore !

Le haut Calamity Jean du livre « L’encyclopédie de la couture pour bébé » de Ma Petite Mercerie :

J’ai rapidement défini un haut à manches longues, absolue nécessité en ce mois de février. En réalité, mon idée de départ était plutôt celle d’un gilet sans manche à franges mais je n’arrivais pas à imaginer un haut à glisser sous ce gilet et qui irait avec le reste du déguisement.

J’ai alors recherché dans mes livres de couture bébé et il me semblait que le patron de la blouse Calamity Jean issu du livre  « L’encyclopédie de la couture pour bébé » cochait toutes les cases. Il s’agit d’une blouse à patte de boutonnage devant et sans col. Il y avait assez peu de modifications à réaliser pour obtenir ce que je souhaitais.

Coupé en taille 2 ans, le haut est un peu large pour Hugues mais convenait très bien pour ce déguisement. Le patron est plutôt sympa et je pense d’ailleurs le coudre de nouveau pour une version de ville pour ce printemps été.

Sur ce patron, j’ai réalisé assez peu de modifications, l’objectif était surtout de simplifier au maximum la forme pour l’adapter à la suédine. En effet, la suédine a l’avantage de ne pas s’effilocher, ce qui permet de laisser les bords à franc sans réaliser les finitions (ourlets, encolure, etc.). Ce tissu permet donc de simplifier et accélérer grandement la couture. La suédine est également un tissu épais qu’il convient de dompter en limitant au maximum les surépaisseurs et en choisissant une aiguille adaptée, à savoir une aiguille spéciale cuir taille 90.

Dès lors, voici les modifications que j’ai réalisé sur le patron Calamity Jean pour obtenir la base de mon déguisement d’indien :

  • J’ai coupé une ouverture au niveau du col afin de permettre d’enfiler le haut. Toutefois, je n’ai pas réalisé les finitions du patron, à savoir les pattes de boutonnage et j’ai coupé en laissant toutes mes pièces à franc.
  • Je vous conseille également de retirer les marges de couture prévues pour les ourlets si vous coupez votre tissu à franc. De mon côté, j’ai coupé avec les marges de couture car, n’ayant jamais cousu ce patron, je préférais jouer la sécurité et ajuster ensuite au besoin.

Au delà, il convenait d’ajouter tous les détails pour transformer cette chemise en suédine en véritable déguisement d’indien :

  • J’ai ajouté des franges coupées dans le tissu principal : Pour cela, j’ai réalisé des bandes de tissu de 8 cm de hauteur, puis j’ai coupé des franges tous les centimètres sur 6 cm de hauteur. Pour avoir des franges aussi régulières que possible, j’ai utilisé un stylo effaçable pour marquer toutes les mesures. Une fois ces bandes coupées, je les ai assemblé à la blouse à deux emplacements :
    • D’une part, sur le dos du vêtement, juste au dessus de la couture de l’empiècement dos et dans le prolongement sur chaque manche jusqu’aux poignets. L’emplacement est idéal puisqu’il met parfaitement en valeur les franges dès que les bras bougent. Toutefois, cet emplacement fut compliqué à coudre sur une si petite taille. J’ai effectivement dû coudre en passant par une manche, puis par l’encolure, puis par l’autre manche puisqu’il m’était impossible de tout coudre d’un seul tenant. Les raccords ne se jugeant pas, le jeu en valait la chandelle. Je vous conseille toutefois de consacrer cet emplacement à des tailles plus grandes pour vous faciliter la couture ou de modifier légèrement l’emplacement pour les tailles bébé.
    • D’autre part, sur le devant du vêtement et jusqu’à l’empiècement dos, pour venir rejoindre la précédente bande de franges. J’ai volontairement arrêté la bande de franges avant le bas du vêtement sur le devant, je trouvais la finition plus intéressante. Côté réalisation, cet emplacement fut bien plus facile à coudre. J’ai choisi le positionnement sur un coté, puis j’ai réalisé la symétrique en pliant mon vêtement en deux.
  • Ensuite, j’ai ajouté un galon ethnique par dessus ma bande de franges : J’ai positionné ce galon au même endroit que mes franges en prenant soin de cacher la couture précédente (couture des franges sur la blouse) ainsi que le bord franc. Pour la finition, j’ai plié le galon vers l’intérieur de la blouse, épinglé puis cousu. J’ai également fait attention à coudre les galons des devants avant celui du dos puisque ce dernier recouvre les premiers pour une plus jolie finition.
  • Enfin, j’ai ajouté un galon de croquet bordeaux : J’ai choisi d’insérer le croquet uniquement sur les devants, parallèlement au galon, ainsi que sur la fente d’encolure.
  • Dans un dernier temps, j’ai ajouté le galon ethnique tout autour de l’encolure, en laissant libre une partie de galon pour me permettre de nouer le col. Ce galon est alors plié deux fois aux extrémités puis cousu.
Huguette Paillettes - Couture bébé - Déguisement d’indien

Le bas, le pantalon droit issu du livre « Les intemporels pour bébés, Tome 2 »

Pour le bas, la recherche était bien plus simple, je souhaitais un pantalon classique et lui ajouter quelques détails pour aller avec le haut. J’ai choisi le pantalon droit issu du livre « Les intemporels pour bébé, Tome 2 », un livre très sympa dont j’ai déjà réalisé quelques modèles. Pour ce pantalon, j’ai suivi le patron en me dispensant uniquement de la couture de la poche arrière qui ne correspondait pas au déguisement d’indien.

J’ai coupé une taille 18 mois – en prenant le soin d’enlever la marge de couture prévue pour l’ourlet du pantalon – et le rendu est parfait, il va comme un gant à notre petit Hugues.

Côté customisation, les détails ajoutés sont assez simples :

  • J’ai ajouté une bande de franges que j’ai cousue en sandwich dans les coutures des côtés extérieurs du pantalon. Les bandes sont réalisées selon les mêmes mesures que celles de la blouse. Puis, j’ai plaqué les marges de couture vers l’avant du pantalon afin de permettre aux franges de se positionner correctement sur les côtés du pantalon.
  • J’ai ensuite ajouté un galon qui cache la couture de côté et permet de maintenir les marges de coutures vers l’avant du pantalon.
  • Puis j’ai cousu la ceinture au pantalon.

La coiffe de mon déguisement d’indien

Pour la coiffe indienne, rien de plus simple, j’ai mesuré la tête d’Hugues, j’ai ensuite retranché 2 cm et j’ai coupé une bande de 3,5 cm de hauteur au plus bas et 8 cm de hauteur au plus haut. J’ai coupé cette pièce en double afin d’y insérer les plumes au milieu.

Pour réaliser la coiffe, j’ai procédé de la façon suivante :

  • Insérer les plumes en sandwich entre les deux pièces de la coiffe : Pour cela, j’ai disposé les plumes comme je le souhaitais, puis je les ai scotché à l’envers de l’une des deux pièces.
  • Assembler les deux pièces de la coiffe ensemble envers contre envers : J’ai épinglé les deux pièces envers contre envers et cousu uniquement le haut de la coiffe (bord arrondi), en prenant soin de régler le point droit de ma machine à coudre sur un point large. Cette étape permet de maintenir les plumes à la coiffe.
  • Ajouter le lien : J’ai ensuite épinglé un ruban blanc cassé sur le bas de la coiffe, à environ 2 cm du bord inférieur. J’ai laissé 20 centimètres de ruban libre à chaque extrémité de la coiffe, ce qui permet de l’attacher. Ce lien réglable permet ainsi d’obtenir une coiffe qui va aussi bien à la tête d’un bébé qu’à celle d’un adulte. Hugues pourra donc garder cet accessoire et jouer avec, je l’espère, longtemps.
  • Ajouter le galon ethnique : J’ai caché le ruban blanc cassé en cousant par dessus le galon ethnique. Pour les finitions, j’ai plié le galon sur lui même envers contre envers à chaque extrémité. Puis, j’ai coupé le bas de la coiffe à l’aide de mes ciseaux cranteurs.
  • Ajouter le croquet : Enfin, j’ai ajouté le croquet sur le haut de la coiffe.

Une coiffe plutôt simple mais qui va parfaitement avec le déguisement. Si j’avais eu quelques heures supplémentaires, j’aurai aimé customiser cette coiffe à l’aide de ma Cricut. Mais je pourrai toujours le faire d’ici peu.

Voilà tous les détails de l’idée à la création de ce déguisement d’indien, premier déguisement cousu pour mon bébé et dont je suis ravie. Il était adorable dans son costume pour mardi gras. J’espère que ces quelques photos vous plairont et que ces explications vous permettront, si vous le souhaitez, de reproduire en tout ou partie ce petit déguisement.

Huguette Paillettes - Couture bébé - Déguisement d’indien
Huguette Paillettes - Couture bébé - Déguisement d’indien
Huguette Paillettes - Couture bébé - Déguisement d’indien

Déguisement d’indien – Tissu, galon & croquet Quartier des Tissus

Blouse – Patron Calamity Jean du livre « L’encyclopédie de la couture bébé » de Ma Petite Mercerie

Pantalon – Patron Le Pantalon Droit du livre « Les intemporels pour bébé – Tome 2 »

Coiffe indienne – Plumes Créalia chez Cultura 

Chaussons – Tichoups


A Vos Aiguilles ! 

Fournitures déguisement d’indien complet : 

  • Patron blouse Calamity Jean du livre « L’encyclopédie de la couture bébé » de Ma Petite Mercerie
  • Patron pantalon Le Pantalon Droit du livre « Les intemporels pour bébé – Tome 2 »
  • 1 m de tissu en 140 cm de laize (pour une taille 18/24 mois)
  • 4 mètres de galons ethnique
  • 2 mètres de croquet
  • 1,10 mètre de ruban
  • Fils assortis (1 assorti au vêtement, 1 au galon et 1 au croquet)
  • 3 plumes de 16/20 cm
  • 6 plumes de 8 cm
  • Scotch
  • Machine à coudre Supera de Singer

Fournitures coiffe indienne uniquement : 

  • 20 cm de tissu en 140 cm de laize 
  • 50 cm de galons ethnique
  • 50 cm de croquet
  • 1,10 mètre de ruban
  • Fils assortis (1 assorti au galon et 1 au croquet)
  • 3 plumes de 16/20 cm
  • 6 plumes de 8 cm
  • Scotch
  • Machine à coudre Supera de Singer

Partager cet article

Facebook
Twitter
Pinterest
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires