6 conseils pour débuter en couture et progresser (Guide couture débutant)

Je reçois très souvent des messages me demandant comment j’ai débuté la couture et comment se mettre à ce loisir. J’ai donc décidé de consacrer un article de blog à ce sujet avec mes 6 conseils pour débuter en couture et progresser dans cette activité. J’espère que ces conseils vous seront utiles et qu’ils vous permettront de découvrir et d’apprécier ce loisir. Je vous invite également à lire un autre article de ce Guide couture débutant qui s’intéresse au matériel couture débutant.

D’ailleurs, si vous souhaitez en savoir un peu plus sur mon histoire créative, mes premiers pas en couture et mon parcours, je vous en dis un peu plus dans l’onglet « A propos » du blog, que je vous invite à consulter. Vous y découvrirez mes premiers projets et mon évolution en couture et en tricot.

En attendant, je vous laisse lire chacun des conseils suivants si vous souhaitez débuter la couture sans accroc et créer des projets qui correspondent à vos objectifs.

Huguette Paillettes - Blog couture débutant - 6 conseils pour débuter en couture et progresser Conseils couture débutant - Patron couture débutant - Comment débuter la couture - Blog couture Tours

Conseil couture débutant #1 : Bien s’équiper

Pour commencer la couture, il est important de bien s’équiper avec peu de matériel mais du matériel de qualité. Le choix des outils est l’une des étapes clefs lorsque l’on commence la couture puisque le bon matériel, fiable et pratique, permettra de faciliter la couture et de gagner du temps. Cela vous mettra donc dans un contexte favorable à la découverte de la couture et à vos apprentissages.

Je vous conseille de privilégier peu de matériel pour commencer, mais d’avoir les bons outils. En effet, rien ne sert de se perdre avec une multitude d’accessoires. Il est préférable d’identifier ceux qui vous seront vraiment utiles dans vos projets. Je vous invite également à prendre connaissance de mon article « Quel matériel pour débuter en couture ? (Guide débutant) » pour avoir tous les détails et mes conseils sur les achats indispensables pour commencer la couture.

Le matériel couture débutant indispensable

Je reprends ci-après de façon rapide la liste du matériel indispensable pour commencer la couture. Il s’agit de la boite à couture minimale du débutant en couture.

  • La machine à coudre ;
  • Le fer (et la planche) à repasser : Il s’agit d’un outil indispensable pour des réalisations impeccables (mon fer juste ici) ;
  • Les outils de coupe :
    • Une paire de ciseaux de tailleur d’environ 18 cm
    • Une paire de ciseaux universels pour couper le papier (ici)
    • Une paire de ciseaux de broderie (ici) ou un coupe-fil (ici).
  • Les outils de mesure :
    • Un mètre ruban (ici), indispensable pour la réalisation de vêtements
    • Une grande règle (ici) ou une règle japonaise (ici)
    • Un réglet ou couturomètre (ici), utile pour la réalisation d’ourlet, surtout en l’absence de règle japonaise
  • L’outil de marquage et de patronage :
    • Du papier à patron (ici), indispensable pour la réalisation de vêtements ou d’accessoires à partir d’un patron
    • Une craie de tailleur (ici) ou un stylo effaçable à la chaleur (ici) ou l’eau (ici)
  • Les outils d’assemblage et de mercerie :
    • Les épingles (ici)
    • Les aiguilles à coudre à la main (ici), pour la réalisation des finitions
    • Les épingles à nourrice (ici), utiles pour de très nombreux projets en couture
    • Les canettes (ici)
    • Le découd-vite ou découseur (ici)
  • Les consommables :
    • Les aiguilles de machines à coudre (ici), adaptées à votre projet
    • Les bobines de fil (ici), adaptées à votre tissu

Pour plus de précisions, je vous renvoie à mon article dédié au choix de ce matériel avec tous mes conseils sur le sujet.

Mes conseils pour le choix du matériel couture

Dans vos achats et vos fournitures, privilégiez les marques, notamment pour l’achat des consommables comme les aiguilles de machine à coudre ou les bobines de fils. Ces consommables de qualité seront plus robustes et plus fiables et vous garantiront, d’une part, un meilleur résultat et, d’autre part, une pérennité de votre machine à coudre. En effet, les aiguilles ou les fils de mauvaise qualité auront tendance à casser plus facilement à la couture mais aussi à abîmer votre tissu et votre machine à coudre.

Mes conseils pour la prise en main du matériel couture

Lorsque vous prenez en main une nouvelle machine à coudre, je vous conseille de vous pencher sur le manuel d’utilisation. Un conseil plutôt classique mais il est vrai que nous sommes nombreuses et nombreux à éluder cette étape.

Sans en faire un livre de chevet, il reste important de survoler le manuel et de lire certaines parties clefs pour prendre en main sereinement votre nouvel outil, découvrir les réglages et même certaines fonctionnalités :

  • Lisez attentivement le sommaire ;
  • Concentrez vous sur les parties dédiées aux réglages des points les plus basiques (point droit, point zig-zag, point à boutonnière) et les fonctionnalités de base (réaliser une canette, la positionner dans son emplacement, enfiler sa machine à coudre, régler la tension du fil, régler la longueur de point, réaliser une marche arrière) ;
  • Découvrez brièvement les fonctionnalités de chaque pied presseur, puis reportez vous aux détails si besoin lorsque vous les utiliserez ;
  • Survolez les différentes possibilités offertes par votre machine (ajustements selon l’épaisseur du tissu, mise en place du pied à boutonnière, etc.) pour pouvoir vous y reporter en cas de besoin selon votre projet.
Huguette Paillettes - Blog couture débutant - 6 conseils pour débuter en couture et progresser Conseils couture débutant - Comment débuter la couture - Blog couture Tours

Conseil couture débutant #2 : Choisir les bons tissus

Ah le choix du tissu, une vaste question et d’autant plus pour les débutants. Lorsque l’on débute, on se laisse parfois envahir par toutes ces textures et ces couleurs, le coup de coeur l’emporte souvent sur la raison. Et pourtant, c’est sûrement l’un des conseils essentiels en couture : choisir le bon tissu adapté aux débutants en couture.

En effet, comme vous pourrez le lire en conseil #3, choisir des projets simples est important mais choisir des tissus accessibles l’est encore plus. Certains tissus sont plus difficiles à coudre que d’autres, parfois lors de la coupe du tissu, parfois lors de l’assemblage ou de la couture, parfois les trois à la fois. Par ailleurs, certaines machines à coudre débutants ne permettent pas de travailler aussi facilement et aussi bien toutes les matières, comme le font des machines à coudre plus expertes. Il est donc primordial de bien choisir ses tissus pour se garantir une couture facilitée et un résultat optimal lorsque l’on débute en couture.

Huguette Paillettes - Blog couture débutant - 6 conseils pour débuter en couture et progresser Conseils couture débutant - Choisir des tissus débutants couture - Comment débuter la couture - Blog couture Tours

Les tissus difficiles à coudre quand on débute la couture

Avant de parler des tissus conseillés, j’ai décidé d’évoquer les tissus proscrits ou, tout du moins, à éviter pour les premiers projets couture. Pourquoi ? Parce que, en couture, tous les tissus ne se valent pas. Certains sont faciles à travailler, à couper, à épingler et à coudre tandis que d’autres nécessitent plus de précision et d’expertise. Aussi, et pour se faciliter la tâche, est-il nécessaire de veiller au choix du tissu et de savoir ceux qu’il est préférable de fuir (ou de reporter à des projets ultérieurs, lorsque vous aurez acquis plus d’expérience dans ce domaine).

  • Eviter de coudre des tissus trop épais : Ces tissus sont parfois plus difficiles à épingler, à manipuler, mais surtout à coudre. En effet, selon la qualité de votre machine à coudre et l’efficacité des griffes d’entrainement de celle-ci, un tissu épais pourra être très difficile à passer sous votre pied de biche, entrainant notamment des points irréguliers et des coutures difformes, en particulier au niveau des sur-épaisseurs. Il est donc préférable de réserver ces tissus à un second temps, de s’assurer d’avoir une machine à coudre qui tient la route pour ce type de tissus et d’avoir les tips qui vous faciliteront la couture. Exemples de tissus : lainage épais pour réaliser des manteaux, certains tissus d’ameublement, jacquard épais, jean épais, toile épaisse, matelassé épais, etc.
  • Eviter de coudre des tissus trop fins ou trop fluides : Ces tissus sont fins et souvent fuyants. Ils sont difficiles à couper, à épingler et à coudre. Ils demandent en effet la connaissance de quelques astuces et un brin d’expérience pour les coudre avec précision et facilité. Exemples de tissus : soie, viscose fine, mousseline, crêpe fin, etc.
  • Eviter de coudre des tissus maille ou élasthanne :
    • Les tissus maille sont une catégorie de tissus tricotés qui donnent de la souplesse et de l’élasticité à l’étoffe. Malheureusement, cette extensibilité est complexe à appréhender pour les débuts en couture, puisqu’elle demande de la précision pour l’assemblage et des réglages spécifiques. Exemples de tissus : jersey, jersey côtelé, sweat, molleton, minky (j’insiste sur ce tissu minky, souvent conseillé pour les couvertures bébé à réaliser par des débutants et, qui plus est, est souvent associé à un tissu en coton chaine et trame : fuyez pour vos premiers projets, vous risquez de ne pas obtenir de résultat satisfaisant et de vous décourager), milano, maille, tricot, tissu stretch, maille maillot de bain, etc. (Pour en savoir plus, je vous invite à lire mon article « Coudre un t-shirt en jersey » qui donne plusieurs techniques pour coudre un ouvrage en jersey).
    • Les tissus élasthanne : Il s’agit de tissus chaine et trame mais tissés avec un peu d’élasthanne. Vous savez, c’est ce petit brin de souplesse que vous assure un jean lorsqu’il n’est pas 100% coton. Pour les repérer, regardez la composition du tissu (sur internet ou à l’intérieur des rouleaux de tissu en mercerie physique). Attention, même un faible pourcentage, tel 3%, donne de la souplesse à un tissu et peut être un peu plus complexe à travailler. Ces tissus sont généralement plus faciles à coudre que les tissus mailles visés précedemment, mais restent globalement plus exigeants et peuvent aboutir à des désagréments pour les débutants en couture. Exemple de tissus : gabardine élasthanne, coton élasthanne, velours elasthanne (seule la composition vous assurera la présence ou l’absence de cette fibre extensible).
  • Eviter de coudre des tissus trop techniques : Certains tissus ont une composition ou un tissage/maillage particulier qui complexifie leur appréhension et leur utilisation. Pour ces tissus, il est nécessaire de rechercher des techniques spécifiques pour avoir un résultat optimal. Pour cette raison, il est préférable d’éviter ce type de tissus dans un premier temps.
    Exemple de tissus : fausse fourrure, sherpa, dentelle, cuir, suédine, etc.

Les tissus faciles à coudre quand on débute la couture

Maintenant que nous avons passé en revue les tissus à éviter, il convient de s’attarder en peu plus sur les tissus conseillés. Ces tissus vous garantiront un travail facilité et un résultat plus propre et plus facile à obtenir.

Il convient de choisir :

  • Des tissus dits « chaine et trame » ou « tissés » (non extensibles) qui leur confère un aspect droit ;
  • Des tissus de poids et d’épaisseur moyenne, puisque nous avons indiqué qu’il était préférable d’éviter les tissus trop épais ou trop fins.
  • Des tissus classiques, c’est à dire sans spécificité particulière.

Et pour faciliter vos recherches, je vous mets ci-après quelques noms de tissus que je vous conseille de choisir lorsque vous débutez la couture :

Les tissus grands débutants :
  • La baptiste ou la popeline de coton
  • Le lin de poids moyen
  • Le sergé
  • La gabardine
  • Le chambray
  • Le lyocell
  • Le plumetis
  • La toile, le jean, le denim de poids moyens
  • Le velours de poids moyen et sans élasthanne
  • Le jacquard de poids moyen
Les tissus pour débutants avancés :
  • La gaze de coton ou double gaze
  • La broderie anglaise
  • Le jacquard épais
  • Le crêpe
  • Le matelassé
  • Le nid d’abeille
  • La viscose de poids moyen
Huguette Paillettes - Blog couture débutant - 6 conseils pour débuter en couture et progresser Conseils couture débutant - Choisir des tissus débutants couture - Comment débuter la couture - Blog couture Tours

Conseil couture débutant #3 : Identifier des projets simples

Très souvent, quand on commence une nouvelle activité, on souhaite réaliser un projet très abouti, ce projet qui nous a donné envie de nous mettre à la couture. C’est vrai qu’on entend peu de personnes souhaiter se mettre à la couture pour faire des ourlets de pantalons (soyons honnêtes, on est ici plus proche de la corvée que du loisir). Souvent, on souhaite se mettre à la couture et réaliser une jolie robe pleine de détails ou une jupe très aboutie, ce projet qui a l’air tout simple mais qui ne l’est absolument pas.

  • Pourtant, il est très important de commencer par un projet facile et d’élever progressivement le niveau de difficulté. En effet, l’une des plus grosses erreurs en couture est de vouloir réaliser un projet trop ambitieux et qui finira généralement aux oubliettes. Malheureusement, ce projet trop ambitieux peut vous dégouter de ce loisir alors qu’une approche plus graduelle vous aurez permis de vous donner confiance et plaisir en abordant cette activité. Si on fait le parallèle avec l’enfance, on commence généralement par marcher avant de vouloir courir puis faire du vélo. C’est un peu pareil en couture, commencer par des projets accessibles permettra de découvrir les techniques, puis de les réutiliser dans des projets ultérieurs un peu plus complexes.
  • Je vous conseille également de commencer avec un (ou plusieurs) accessoire(s) avant de vous lancer dans la couture de vêtements, un brin plus longue et plus complexe à réaliser.
  • En revanche, inutile, à mon sens, de réaliser des kilomètres de couture pour tenter de coudre droit ou pour essayer des assemblages de tissus sans projet précis. Même si je comprends parfaitement l’idée derrière et la peur de se lancer, la meilleure façon d’apprendre à nager reste de plonger dans le grand bain. Je vous conseille donc de commencer directement avec un premier projet.

Coudre des accessoires

Dans un premier temps, l’idéal est de commencer par la couture d’accessoires avant de se lancer dans des projets de vêtements. Pour cela, je vous liste quelques projets sympa à réaliser pour un débutant, en vous indiquant à chaque fois le niveau de difficulté par une * (1 * étant le projet le plus facile et 3 * le plus complexe, sachant que tous ces projets sont accessibles pour les débutants en couture).

Les accessoires pour son environnement de couture :
  • Un coussin à épingle *
  • Une trousse de couture **
  • Une housse de table à repasser **
  • Un pochon pour son matériel de couture (de tricot ou de broderie) **
Les accessoires déco :
  • Des serviettes et sets de table de tables *
  • Des torchons *
  • Des maniques ou gants de cuisine *
  • Des lingettes *
  • Un panier de rangement **
  • Un pochon **
  • Un plaid *
  • Une housse de coussin avec (**) ou sans (*) fermeture à glissière
Les accessoires à porter :
  • Un tote bag **
  • Une pochette sans fermeture à glissière (trousse, pochette iPad ou tablette, autre) *
  • Une trousse avec fermeture à glissière ***
  • Une trousse matelassée ***
  • Un chouchou ou un headband *
  • Une ceinture foulard *
Les accessoires bébé :
  • Une couverture pour bébé *
  • Un hochet ou coussin *
  • Un lange *
  • Un protège carnet de santé **
  • Un panier de rangement **
  • Une housse de table à langer *
  • Un accessoire pour les cheveux *
  • Un bloomer **

Comme vous pouvez le voir, il y a tout un tas de projets qui vous permettront de vous familiariser avec les techniques de couture et avec votre machine à coudre. Il y a forcément un projet qui vous plait ou vous inspire plus qu’un autre pour commencer.

Si vous le souhaitez, vous pouvez retrouver plusieurs projets pour les débutants dans mon livre « Des cadeaux en couture sans patrons » aux Editions de Saxe. Vous y retrouverez notamment tous les projets écrits en vert dans les listes précédentes. Et pour découvrir l’ensemble des patrons de ce livre, je vous invite à lire la page dédiée où je vous présente cet ouvrage. Il est parfaitement adapté et conçu pour les débutants en couture, avec 18 projets débutants à intermédiaires et 5 vidéos pédagogiques à l’appui pour vous guider sur les points techniques (coudre une fermeture à glissière, réaliser une couture invisible à la main, etc.).

Huguette Paillettes - Blog couture débutant - 6 conseils pour débuter en couture et progresser Conseils couture débutant - Patron couture débutant accessoires couture débutant sans patrons - Comment débuter la couture - Blog couture Tours
Trousse matelassée, ceinture foulard, chouchou, totebag : Modèles issus de mon livre « Des cadeaux en couture sans patrons » (Les Editions de Saxe)
Huguette Paillettes - Blog couture débutant - 6 conseils pour débuter en couture et progresser Conseils couture débutant - Patron couture débutant accessoires couture débutant sans patrons - Comment débuter la couture - Blog couture Tours
Couverture, protège carnet de santé, panier de rangement, hochet nuage : Modèles issus de mon livre « Des cadeaux en couture sans patrons » (Les Editions de Saxe)

Coudre des vêtements

Dans un second temps, vous pourrez rapidement passer à la couture de vêtements en privilégiant des projets simples. L’avantage est que vous pourrez mettre à profit les connaissances et techniques acquises à l’occasion de votre(vos) premier(s) projet(s) accessoire(s) pour ces nouveaux projets de vêtements.

Les patrons de vêtements sont nombreux et de niveaux très variés. Il est donc nécessaire de choisir un patron simple pour appréhender la couture de vêtements. Pour le reconnaître, vous devrez prêter attention à plusieurs éléments :

  • Regarder le niveau de couture indiqué sur le patron : Tous les patrons de vêtements indiquent un niveau de couture pour identifier les patrons destinés aux débutants, intermédiaires, avancés ou confirmés. Au départ, il est essentiel de se fier au niveau de couture et de le respecter pour vous permettre de réaliser un projet accessible, gage de réussite.
  • Éviter les détails qui demandent de la technicité ou de la précision : Dans un premier temps, il est préférable de choisir un patron qui demande le moins de détails, et donc de technicité, possibles comme les boutonnières, les fermetures à glissière, les fronces, les cols, etc. Tous ces éléments pourront être appréhendés dans un second temps, une fois un (ou plusieurs) premier(s) vêtement(s) cousu(s) avec succès.
  • Préférer les patrons physiques (patrons pochette, patrons issus de livres ou de magazines) plutôt que des patrons PDF : Vous trouverez, schématiquement, 3 types de patrons dans le commerce :
    • Des patrons sans patrons : L’idée est de pouvoir réaliser des ouvrages sans passer par la case patrons. Vous allez reproduire vos pièces directement sur du tissu à partir de mesures précises. Pour ce type de patrons, présents notamment en version gratuite sur des blogs (comme le mien) ou dans des livres spécialisés, vous trouverez tantôt des patrons très faciles de réalisation (généralement basés sur des rectangles de tissu) et parfaitement adaptés aux débutants, tantôt des patrons plus complexes à réaliser par des débutants puisque demandant des ajustements, des arrondis, et/ou de partir d’un vêtement de son dressing.
    • Des patrons physiques : Il s’agit de patrons qui vous proposeront une planche de patron à décalquer pour reproduire le vêtement, accompagnée d’explications textes, photos et/ou vidéos. Vous les trouverez notamment dans des magazines ou des livres de couture ou avec des patrons vendus à l’unité dits patrons pochette. Ces patrons sont parfaitement adaptés aux débutants en couture. Préférez des patrons contenant des explications avec schémas, photos (et/ou vidéos selon votre préférence), en évitant les patrons se contentant d’explications textuelles ou accompagnés de seulement 2 ou 3 visuels par modèle.
    • Des patrons PDF : Il s’agit de patrons au format PDF que vous pouvez imprimer soit au format A4 sur une imprimante familiale, soit parfois au format A0 sur des imprimantes professionnelles. Alors que les impressions au format A0 valent parfaitement les patrons physiques, les patrons au format A4 sont bien moins accessibles aux débutants. En effet, même si leur prix peut vous convaincre, ils sont parfois source d’erreurs pour le couturier débutant (vérification de l’échelle d’impression, assemblage des différentes page A4 avec une marge d’erreur) et décourageant à assembler.

Je vous liste ci-après quelques idées de vêtements faciles à réaliser lorsque l’on se lance dans la couture de vêtements.

Les vêtements bébés et enfants pour débutants :
Huguette Paillettes - Blog couture débutant - 6 conseils pour débuter en couture et progresser Conseils couture débutant - Patron couture débutant vêtements couture débutant - Comment débuter la couture - Blog couture Tours
Quelques unes de mes créations : blouse, jupe froncée (tuto ici), jupe froncée boutonnée (tuto ici), gilet de berger

Conseil couture débutant #4 : Choisir des projets qui vous inspirent

Il est important de choisir des projets qui vous parlent et vous inspirent. Ce sont eux qui vous donneront l’envie de vous mettre devant votre machine à coudre et la motivation à avancer sur votre projet. Il s’agit d’un point fondamental lorsque l’on commence un nouveau loisir. En effet, ne commencez pas un projet uniquement parce qu’il est étiqueté débutant mais plutôt un projet qui vous plait et qui entre dans votre niveau de couture.

Vous réussirez surement plus facilement un projet un brin plus complexe qui vous motive plutôt qu’un projet plus accessible qui ne vous plait pas.

Il est donc important de trouver le bon équilibre entre le conseil #3 Choisir des projets simples et le conseil #4 Choisir des projets qui vous inspirent. La motivation reste la clef du succès d’un apprentissage alors ne négligez pas ce point si vous souhaitez débuter en couture et progresser dans ce loisir (comme dans d’autres domaines d’ailleurs).

Dans le prolongement de cette idée, je vous conseille de choisir vous-même vos projets couture. En effet, ne choisissez pas un projet parce qu’une personne de votre entourage vous sollicite pour le réaliser (vous savez les « euh, tu pourrais me faire mes ourlets de pantalons ? », « On a besoin d’un costume pour la fête de l’école, tu pourrais les réaliser ? ») si ce projet ne vous motive pas.

Conseil couture débutant #5 : Réaliser plusieurs fois les mêmes projets

Dans la lignée des précédents conseils, il est nécessaire de réaliser plusieurs fois les mêmes projets, pour acquérir la technique et se sentir progresser. C’est une astuce qui permet autant de développer sa technique que de prendre confiance en soi.

Je vous donne 2 pistes pour vous approprier ce conseil :

  • Réaliser une seconde fois un projet un reprenant les mêmes codes de A à Z : Cette technique vous permettra d’assurer vos gestes et votre logique sur la réalisation de l’ouvrage ou de certains points complexes, comme le montage d’une fermeture à glissière par exemple. Je vous conseille également de suivre ce conseil suite à un « échec » ou une déception sur un projet. Je m’explique, si vous réalisez un projet qui vous a donné du fil à retordre, il est parfois intéressant de se replonger dans l’un de ses patrons chouchous, testé et approuvé. Cela permettra de vous redonner confiance en vos capacités à coudre et vous reconnectera avec le plaisir de la couture et la fierté de la création finie.
  • Réaliser, et c’est l’idéal, une seconde fois un projet mais en ajoutant un détail, une difficulté : Cela permet d’acquérir, une nouvelle technique en révisant ses bases. Par exemple, vous pouvez coudre de nouveau un accessoire ou un vêtement mais un ajoutant un point de technicité complémentaire comme :
    • Ajouter un détail tel un galon, un biais, un passepoil, un volant, une fronce, etc. ;
    • Changer de technique de réalisation des finitions, comme par exemple en réalisant une couture invisible à la main plutôt qu’une piqûre nervure, ou en posant un biais de propreté dans une encolure au lieu d’une parementure, etc. ;
    • Choisir un tissu plus complexe à travailler.

C’est vraiment la technique que j’ai personnellement le plus utilisé quand je démarrais la couture et inconditionnellement celle qui m’a le plus fait progresser. C’est d’ailleurs quelque chose que je pratique encore beaucoup à l’heure actuelle. Pourquoi ?

  • Par simplicité : Je connais le modèle, je sais comment il taille et quelles sont les techniques utilisées. Je sais donc parfaitement où je vais.
  • Par gain de temps : Cette simplicité et cette connaissance de l’ouvrage me font gagner un temps précieux.
    • Déjà, je n’ai pas à décalquer le patron ;
    • Ensuite, je connais les éventuelles modifications à réaliser sur le patron afin qu’il soit ajusté à ma morphologie et mes préférences ;
    • Enfin je réalise beaucoup plus rapidement le modèle car je n’ai pas (ou très peu) besoin de regarder les explications et que je connais parfaitement l’enchainement créatif de ce modèle.
  • Par assurance du résultat : Je connais le patron, je sais qu’il me va et comment il me va et c’est un soulagement. Il n’y a donc ni besoin de réaliser une toile, ni de concevoir d’éventuels ajustements, ni le risque de rater son projet. C’est donc pour moi 100% gagnant.
Huguette Paillettes - Blog couture débutant - 6 conseils pour débuter en couture et progresser Conseils couture débutant - Choisir un patron couture débutant - Comment débuter la couture - Blog couture Tours

Conseil couture débutant #6 : Progresser à son rythme

Une fois les projets simples identifiés et réitérés, il faut progresser à son rythme, chaque chose en son temps. Rien ne sert de courir comme le disait La Fontaine. Eh bien, en couture, c’est un peu l’idée aussi.

Après avoir identifié les projets simples et cousu plusieurs fois le même projet, gradez progressivement les difficultés. Vous pourrez petit à petit passer à des projets plus complexes. Vous allez progresser et acquérir des connaissances et des compétences en couture au fur et à mesure des projets réalisés.

En effet, les techniques et les avancées s’acquièrent selon plusieurs biais :

  • En réalisant un projet simple mais en ajoutant une nouvelle technique (ce que je vous indiquais en conseil #5) ;
  • En réalisant un nouveau projet de même niveau mais en changeant de patron : En effet, réaliser deux blouses de niveau débutant peut se révéler très différent. Deux blouses simples de réalisation peuvent être visuellement très différentes et surtout demander des techniques de couture distinctes. Par ailleurs, je trouve intéressant de changer de temps en temps de marque de patrons car, selon les marques et les créateurs, les finitions sont distinctes et les explications sont parfois différentes pour un même point technique. Cela vous permettra d’acquérir de nouvelles connaissances au fur et à mesure des patrons et d’identifier les enseignes qui vous conviennent le mieux en termes de morphologie, de clarté des explications, de propreté des finitions, etc.
  • En réalisant un projet simple ou maitrisé mais avec un tissu un peu plus difficile a priori (ce que j’évoquais également en conseil #5) : En effet, une petite jupe parfaitement maîtrisée avec un tissu de popeline de coton ou un lin, pourra ensuite être réalisée en crêpe épais, puis en viscose légère voire en satin ou en soie. Cela vous permettra de tester de nouvelles matières et d’acquérir, là encore, de nouvelles compétences.
  • En réalisant un projet avec un niveau de difficulté supérieur : Et oui, vous progressez et gagnez en aisance en couture, alors à vous de sortir de votre zone de confort et de vous confronter à des patrons avec un niveau de difficulté supérieur. Et si toutefois vous rencontrez un blocage, pas d’inquiétude, cela peut arriver, et pour vous remotiver, relisez le conseil #5.

Sachez que chaque réalisation vous permet de progresser et de vous affirmer en couture. Vous apprenez sans cesse, y compris de vos erreurs alors ne vous découragez pas en cas d’échec. Chaque patron est expliqué d’une façon différente alors chaque patron vous permettra de découvrir de nouvelles explications, de nouvelles techniques et de vous aguerrir petit à petit. La clef est la répétition et la progression à son rythme. Et promis, vous le verrez, on progresse très vite en couture.

Bien entendu, si vous rencontrez un blocage, n’hésitez pas à vous faire accompagner, par un proche qui fait de la couture ou par un cours ou un atelier de couture près de chez vous. Parfois 1, 2 ou 3 cours seulement peuvent vous débloquer et vous permettre d’explorer un pan nouveau en couture. Si vous le souhaitez, je donne également des cours et des ateliers de couture sur Tours et ses environs. Je vous invite à consulter le planning des ateliers de couture (thématiques ou libres) que je donne en mercerie ainsi que mes disponibilités pour des cours individuels à votre domicile ou pour des événements (EVJF, baby shower, anniversaires, team building, etc.).

J’espère que ces quelques conseils pour débuter en couture vous guideront dans vos premiers pas en couture. N’hésitez pas à me laisser un commentaire si vous avez d’autres questions, ou d’autres idées d’articles de ce type, j’essaierai d’y répondre au mieux.

Huguette Paillettes - Blog couture débutant - 6 conseils pour débuter en couture et progresser Conseils couture débutant - Choisir des tissus débutants couture - Comment débuter la couture - Blog couture Tours

*Collaboration commerciale non rémunérée – Liens affiliés

Si vous souhaitez épingler cet article « 6 conseils pour débuter en couture et progresser (Guide couture débutant) » sur Pinterest :

Partager cet article
Huguette Paillettes
Huguette Paillettes

Créations, tutoriels & instants choisis
Auteure « Des cadeaux en couture sans patrons »

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires